birth-marked,-tome-3---captive-3337853-250-400

Gaia, Léon et le peuple de Zyle ont quitté leur oasis pour chercher refuge à l'Enclave. Le Gouverneur n'est évidemment pas d'accord avec leur arrivée. S'ensuit une série de -tentatives de- négociations et de bras de fer entre les deux peuples. La jeune femme se fait emprisonner, s'échappe, se fait à nouveau emprisonner, Léon y passe à son tour...

J'ai été déçue par cette lecture. Peut-être était-ce parce que j'avais attendu longtemps entre les deux premiers volumes et le troisième ? Je n'ai pas retrouvé dans Captive toutes les qualités des précédents tomes (le 2e est sur ce blog). On sent vraiment que ce livre est le dernier de la trilogie ; l'auteur semble vouloir finir son histoire sans lancer ses héros dans trop de péripéties. Gaia et son compagnon Léon passent leur temps à entrer et sortir de prison et à essayer de mettre des bâtons dans les roues du Gouverneur. Le récit manque singulièrement de profondeur, aucun personnage ni événement n'évoluent vraiment. En outre, à la fin du récit, un acte particulièrement odieux est pratiqué sur l'héroïne. Je ne sais pas ce qu'il en est pour les autres lecteurs, mais, sincèrement, ça m'a gâché la lecture. C'est trop barbare pour un livre jeunesse.

 Déçue, donc. Dans quelques années, toutefois, je relirai les trois ouvrages les uns à la suite des autres, afin de voir si mon opinion aura changé. 

O'BRIEN Caragh, Captive, Mango, 2013