550813-echange-des-princesses-sans-bandeau

En 1721, Philippe d'Orléans, Régent de France, décide de marier sa fille Louise-Elisabeth de Montpensier, 12 ans, à l'Infant Luis, héritier de la couronne d'Espagne, 14 ans. En échange, son neveu Louis XV, âgé de 11 ans épousera la soeur de Luis, Anna Maria Victoria, âgé de 3 ans. L'idée enthousiasme le roi d'Espagne et les tractations aboutissent rapidement. Les deux princesses sont échangées dans les mois suivants. Commence alors l'acclimatation de chacune. On ne peut cependant pas dire qu'elle fût bonne, ni pour l'une, ni pour l'autre. 

La quatrième de couverture m'avait beaucoup plu. J'aime l'Histoire et c'est une page que je ne connaissais pas du tout. Des critiques plus que positives ont achevé de me convaincre. 

Je n'ai pas été déçue. J'ai énormément apprécié cette lecture. Cependant, je suis restée un peu sur ma faim. J'ai adoré le premier tiers de l'ouvrage, passionnant, durant lequel tout se met en marche. Durant les deux tiers suivants, il ne se passe pas grand-chose. Les deux princesses sont malheureuses, mais à part cela rien ne vient véritablement dynamiser le récit. 

Malgré ces réserves, L'échange des princesses est un très bon roman. J'admire Chantal Thomas pour avoir su créer un tel roman à partir de la correspondance -essentiellement espagnole- et de la presse de l'époque.  Je ne suis pas aussi enthousiaste que je pensais l'être, mais peut-être est-ce justement à cause de cet à priori ? 

THOMAS Chantal, L'échange des princesses, Seuil, 2013

Pour tous ceux de la région de Malmedy, ce roman se trouve à la bibliothèque de Robertville.