CVT_Lastman-tome-3_6331Marianne Velba emmène son fils bien au-delà de leur petit cocon familial pour atteindre la ville de Nillipolis. Qui est, comment dire ? Très différente de ce que le petit garçon a connu jusqu’à présent. À la recherche de Richard Aldana, Adrian et sa mère se retrouvent confrontés à une justice musclée.

Très chouette, vraiment ! Le premier volume m’avait tapé dans l’œil, le 2e aussi et le 3e ne fait pas exception. Je trouve cette série terriblement originale. Elle mélange tellement de choses : de la baston avec de l’émotion, de la beauté avec du grotesque et de l’absurde avec une vraie humanité. Le propos reste celui d’un divertissement, mais chacun en a pour son argent tellement les thèmes sont vastes. Les dessins sont, pour ne rien gâcher, superbes. Les femmes sont sublimées –mais ne jouent en aucun cas les potiches, bien au contraire. Autant vous dire que j’ai littéralement dévoré les deux volumes suivants, que j’avais pris soin d’acheter en même temps !

Les billets précédents : 1 et 2.

Balak, Vivès B., Sanlaville M., Lastman volume 3, Casterman, 2013