33090_1532990Nous suivons la vie de Scout, 8 ans, qui, avec son père et son frère ainé, vit dans une petite ville d’Alabama dans les années trente. Son père, Atticus Finch, est avocat et chargé de défendre un ouvrier agricole accusé de viol. Ah, l’homme est noir. Ah, et la femme est blanche.

Ce livre, que je ne connaissais que de nom, m’a été conseillé et prêté par une amie. Bien m’en a pris de suivre ses conseils, tellement ce roman est intéressant. Très, même, pour l’évocation de l’Histoire de la ségrégation raciale aux USA, mais surtout pour le point de vue proposé par l’auteur. En effet, l’héroïne de ce roman est une enfant de huit ans et du début à la fin, c’est son unique point de vue qui est donné au lecteur (même si l’enfant en question est plus intelligente que la plupart des adultes d’Alabama).

Les personnages qui gravitent autour de Scout sont extrêmement bien conçus. Son père, son frère, mais aussi les voisins. Je m’imaginais parfaitement Miss Maud en train de soigner ses fleurs pendant que Scout plantait à côté d’elle en lui posant mille questions. La personnalité du père est bien sûr la plus impressionnante et j’aimerais beaucoup regarder le film de 1962 avec Grégory Peck dans le rôle principal.

Merci, Karol, pour le prêt !

LEE Harper, Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur, Le livre de poche, 2006