album-cover-large-25582David est un sculpteur au bout du rouleau. Sans le sou, il accepte un pacte avec le diable : avoir le pouvoir de sculpter tout ce qu’il veut à mains nues, mais au bout de 200 jours, il mourra.

Que de poésie dans cette tragédie. Le sculpteur est une bande dessinée qui m’a beaucoup émue. Malgré la belle histoire d’amour vécue par Meg et David, ce récit est celui d’un lent désespoir qui ne laisse que peu de place à la joie. L’auteur aborde toute une série de thèmes, comme le milieu de l’art à New York, la dure vie d’un artiste et les émotions qui régissent leur travail, le malheur, l’amitié et la famille. Certains plans et certains dialogues sont de toute beauté, mais une telle histoire, d’une telle ampleur, j’ai quand même dû faire quelques pauses en cours de lecture. À la fin, l’auteur nous explique en quelques mots la genèse de son récit. C’est très émouvant et le récit n’en a que plus d’impact.

Le sculpteur est une très belle bande dessinée, d’une sensibilité à fleur de peau, tout comme son héros. À lire !

MC CLOUD Scott, Le sculpteur, Rue de sèvres, 2015