abbott

Début des années septante, Steve Abbott déménage à San Francisco avec sa fille de deux ans, Alysia. Homosexuel, poète, il fréquente le milieu artistique de l'époque et élève sa fille dans une atmosphère bohème et atypique. 

Une chouette lecture, qui m'a fait découvrir pas mal de choses : les années 70 et 80 à San Francisco, le milieu artistique et homosexuel de l'époque, les débuts du sida. Alysia n'a vraiment pas eu une enfance facile, malgré les efforts de son père. Difficile de combiner l'éducation d'un enfant tout en essayant de vivre sa vie. La partie concernant son adolescence est plus importante et franchement, m'a davantage plu, simplement parce que les souvenirs sont plus précis, l'auteure a davantage de choses à dire.

Je suis quand même sortie de cette lecture avec une impression un peu mitigée. Le sujet est intéressant, d'autant plus que tout est véridique, mais certaines périodes semblent avoir été tellement difficiles à vivre pour Alysia, ça m'a parfois mise mal à l'aise. J'ai aussi l'impression qu'elle a édulcoré certains points et que tout ce qui est raconté n'est pas réellement tout ce qui s'est passé. C'est une impression personnelle, je pense ; je ne sais pas si d'autres lecteurs ont ressenti cela, mais je ne suis pas totalement conquise.

ABBOTT Alysia, Fairyland, Globe, 2015