Couv_81555Pourtant pas une fan de Sherlock Holmes et de son univers, j’ai beaucoup apprécié ces deux volumes (et toute la série, d’ailleurs, que j’ai pratiquement lue d’une traite). Les trois héros sont sympathiques comme tout et leurs aventures sont simples et efficaces et menées tambour battant. Le dessin, de même que l’esthétique générale, est très beau. Les traits sont vifs, clairs et précis. Pour ne rien gâcher, les décors de Londres à l’époque victorienne est fort bien rendue, la pauvreté de la classe ouvrière et celle de tous ces orphelins qui vivaient dans les rues comprises-.

DIJAN J. B., ETIEN D., LEGRAND O., Les quatre de Baker Street, tomes 1 et 2, Vents d’Ouest, 2009 et 2010