téléchargementChaque année, les cinq neveux et nièces de Richard et Elena se retrouvent en Cornouilles, au bord de la mer, pour passer les vacances d'été ensemble. Cette année 1939 marque la fin de l'insouciance estivale, puisque la guerre va éclater quelque temps après. 

Contrairement à ce que le résumé laisse entendre, La pelouse de Camomille ne se centre pas sur ce dernier été. Au contraire, les vacances sont très vite abrégées, et le lecteur suit les différents personnages durant la guerre, au gré de leurs retrouvailles et de leurs aventures. 
 
Sucré, salé, poivré m'avait beaucoup plu et je voulais absolument lire d'autres ouvrages de cette auteure. Si La pelouse de camomille ne m'a pas autant plu, cela reste un très chouette roman. Le ton est léger, mais le contexte est tout ce qu'il y a de plus sérieux, et c'est ce mélange que j'aime beaucoup. Je ne qualifierais pas le genre de chick lit, mais il y a ce côté aérien, détaché qui empêche le roman de n'être que historique. Les personnages badinent, flirtent, les sentiments amoureux régissent leur vie, et ce, malgré le les malheurs et l'environnement difficile. Dans Sucré, salé, poivré, c'était déjà le cas. En outre, ils ont, pour la plupart, une espèce de confiance en soi, de personnalité forte et déterminée qui me plaît beaucoup. Quoi qu'ils fassent, cette force leur permet de rebondir et, personnellement, j'aimerais en prendre de la graine. 
 
Mary Wesley me plaît définitivement beaucoup, et j'ai La resquilleuse qui m'attend dans ma PAL :) 
 
WESLEY Mary, La pelouse de camomille, J'ai Lu, 2009