voie-des-oracles-2-couvThya et ses compagnons ont fui l’empire romain et se retrouvent en Asie, dans des terres nouvelles. Aedon, le frère de la jeune fille, est toujours à leurs trousses et s’est associé à Hécate, la déesse des Enfers pour les capturer.

Je n’aurais peut-être pas dû entamer ce deuxième volume directement après le premier. J’ai carrément arrêté de lire à la moitié, je n’accrochais plus. Je l’ai quand même achevé quelques semaines après, mais je n’ai pas retrouvé mon enthousiasme initial. L’histoire est toujours intéressante, mais peut-être moins passionnante. Nos héros sont toujours en fuite, de ce côté-là, rien ne change. Le fait qu’ils soient séparés pendant une bonne partie du récit ne m’a pas réellement plu. Je n’aime pas, dans les histoires de fuite, les séparations d’un groupe, et encore moins quand ça dure longtemps. Je comprends bien que c’est censé créer le suspense et diversifier le récit, mais c’est un scénario qui ne me plaît pas. Peut-être est-ce la raison de ma déception ? Il faut dire aussi que Thya, sous le coup de chagrins successifs, n’est pas très amusante, je dirais même pesante, ce qui alourdit le récit.  

Le troisième volume ? Peut-être pas.

FAYE Estelle, La voie des oracles, tome 2, Enoch, Scrinéo, 2015