lafebreLesbeauxetes2CouvNous retrouvons la famille Faldérault, cette fois quelques années avant le premier tome, Cap au Sud, qui se déroulait en 1973. La petite dernière, Paulette, Pepette pour la famille, n’est pas encore présente, et les trois autres sont encore de tout jeunes enfants.

Magnifique bande dessinée, à l’image du premier volume. Les personnages sont tous plus attachants les uns que les autres, les paysages grandioses et  l’histoire, merveilleuse. J’espère que l’association Zidrou-Lafèbre va durer encore très longtemps et que Les beaux étés fera encore l’objet de très nombreux volumes. Je sens des bouffées d’enfance remonter à la surface au rythme de ma lecture. Je me dis qu’une enfance heureuse est une chose à chérir tout au long de sa vie, et les souvenirs joyeux, un baume au cœur et à l’âme.

LAFEBRE Jordi & ZIDROU, Les beaux étés, volume 2, La Calanque, Dargaud, 2016