CVT_Sa-majeste-maman_1024Birte Ragde, la mère de la romancière Ann B. Ragde, est une femme particulière, indépendante et courageuse. Après sa mort, l'auteure a entrepris d'en faire de portrait, à travers des souvenirs d'enfance, des évènements particuliers, des anecdotes et des extraits de vie de cette femme, à la fois ordinaire et hors norme.

Je ne savais pas trop à quoi m'attendre avec cet ouvrage. Je l'ai clairement pris, à l'origine, pour son auteure, dont j'ai beaucoup aimé la plupart des romans.

Malgré une construction pas toujours claire, un côté un peu "fouilli" (pas de structure réelle, pas de chronologie), Sa Majesté maman est un très beau portrait de femme et de mère. De mère avant tout, même, puisque c'est dans ce rôle-là, forcément, qu'Ann B. Ragde la présente le plus souvent.

J'ai beaucoup aimé. J'ai beaucoup d'admiration pour cette femme, dont la force de caractère est impressionnante. J'ai appris aussi que La tour d'arsenic la concernait, qu'elle n'est autre que Ruby, à l'enfance tragique, au côté d'une mère épouvantable. Qu'elle ait pu s'en sortir malgré les casseroles qu'elle trainait et qu'elle ait su mener à bien son rôle de mère est tout simplement une prouesse. Due à sa formidable personnalité. Pas tire-larmes, rien que le portrait honnête d'une mère extraordinaire.

Autres billets des romans de cette auteure : la trilogie des Neshov, La tour d'arsenic, Zona Frigida, Je ferai de toi un homme heureux, Je m'appelle Lotte, Un jour glacé en hiver.

RAGDE Ann B., Sa Majesté maman, Fleuve Editions, 2016