La-Voie-des-OraclesEmpire Romain, Ve siècle après J-C. Thya est la fille d’un illustre général romain. Elle vit recluse dans un domaine à la campagne. En effet, enfant, elle a commencé à développer des dons d’Oracle, et à une époque où le christianisme est devenu religion dominante, tout mysticisme païen est sévèrement puni.

Je trouve beaucoup de chouettes références dans ce blog : http://www.blog-o-livre.com/. Je ne lis jamais les chroniques en entier, pardon, Auteur, parce que je trouve les articles un peu longs, et ce qui m’intéresse surtout dans une chronique, c'est le résumé, l’impression générale et la note finale. Donc, je survole les billets et retire ce qui m’intéresse. Toujours est-il que ce blog est une mine de bons romans et que j’y trouve en général mon bonheur. C’est là que j’ai découvert Estelle Faye, avec Porcelaine, puis avec La voie des oracles.

L’époque romaine n’est pas vraiment celle que je préfère (souvenirs parfois pénibles des cours d’Art romain, en Histoire de l’art, où le prof réussissait à endormir l’auditoire entier), malgré tout, le bon souvenir de Porcelaine m’a encouragé à faire fi de mes hésitations. Puis La voie des oracles étant un roman jeunesse, par définition, plus « léger » à lire, je ne risquais pas grand-chose. En plus, la couverture est absolument splendide. Et ce fut une agréable surprise, pas non plus une lecture exceptionnelle, mais divertissante et originale. Thya et les personnages qui l’entourent sont sympas et attachants, le monde romain bien décrit, tant au niveau de l’environnement que des mœurs de l’époque. On a réellement envie de se promener dans ses forêts peuplées de dryades et de faunes (à nos risques et périls, évidemment).

Je n’ai même pas besoin de dire « vivement le 2e volume », cette fois-ci, parce que je l’ai emprunté en même temps que le premier. Je vais donc pouvoir directement enchaîner !

FAYE Estelle, La voie des oracles, tome 1, Thya, Scrineo, 2014