charley-davidson-4

charley-davidson,-tome-5---cinquieme-tombe-au-bout-du-tunnel-351006-250-400

Il me semble qu'avec cette série, mes lectures vont par paires ! D'un côté, tant mieux pour moi, parce que lire un seul volume est très frustrant. À nouveau, je n'écrirai pas de résumé pour ces deux romans ; les trames restant les mêmes, ce n'est pas vraiment indispensable.

Quatrième tome au fond est un volume intermédiaire. En effet, l'héroïne se remet -difficilement- d'un important traumatisme. Ce n'est plus la jeune femme au taquet des histoires précédentes, elle nage dans le doute et la peur. Sa douce folie finit toutefois par reprendre le dessus et elle redevient aussi combative qu'avant.

Cinquième tombe au bout du tunnel commence fort : de l'action immédiate et des intrigues très... intriguantes, dont une qui m'a fait penser à un épisode de Criminal Minds.

J'aime toujours autant cette série. J'ai été contente de retrouver Charley après les épisodes 2 et 3 si enthousiasmants. Elle évolue beaucoup, notamment parce qu'elle découvre peu à peu l'étendue de ses capacités. Les personnalités des autres protagonistes, aussi, s'étoffent. Je me suis surprise à apprécier réellement l'oncle Bob. Sous ses dehors bourru, il cache une réelle et profonde affection pour sa nièce. De même que Gemma, la soeur de Charley, s'avère être d'un grand soutien.

Parfois, je l'avoue, l'humour de Charley me paraît vraiment trop immature, mais elle se rattrape très vite en dévoilant la grande sensibilité de sa personnalité. De l'humour, donc, mais aussi une humanité subtile et un ancrage dans le réel qui fait la différence avec d'autres romans du même acabit.

Charley Davidson tome 4, Quatrième tombe au fond et tome 5, Cinquième tombe au bout du tunnel, Milady, 2013

Ma chronique pour le premier volume : ici.